lundi 28 avril 2008

Eric-Emmanuel-Schmitt: M. Ibrahim et les fleurs du Coran - Commentaires

Il y a des textes qu'on porte si naturellement en soi qu'on ne se rend même pas compte de leur importance. On les écrit comme on respire. On les expire plus qu'on ne les compose. Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran fait partie de ceux-là. Ecrit en quelques jours sur un coin de table pour faire plaisir à un ami, il s'imposa à moi sans bruit et sans effort. Jamais je n'aurais pu imaginer qu'il connaîtrait tant de succès ni qu'il ferait le tour du monde ; encore moins que dans beaucoup de pays, je deviendrai désormais " l'auteur de Monsieur Ibrahim ". Bruno Abraham-Kremer, ami et comédien, vint passer quelques jours chez moi, dans ma maison irlandaise, après un voyage en Turquie durant lequel il avait marché dans les paysages arides de l'Anatolie, visité des monastères soufistes, tourné avec les derviches pour prier… Il revenait tout imprégné de poèmes mystiques liés à l'Islam. Nous nous sommes mis à parler de Rumi, ce magnifique sage et écrivain, de l'humilité qu'il conseille, de la danse comme une prière. Au fur et à mesure que nous échangions, ma pensée s'élevait sur un tapis volant du côté de l'Orient. Puisque une vie sage a souvent ses racines dans l'enfance, nous avons évoqué nos grands-pères, nous rendant compte qu'ils nous avaient marqués autant que nous les avions aimés. Sous les figures riantes et apaisées de nos aïeux, Monsieur Ibrahim montrait déjà son nez. Puis Bruno me raconta son roman familial, j'évoquais le mien… Lorsque Bruno Abraham-Kremer me quitta, je lui promis que je lui écrirai un jour un texte qui mêlerait notre amour de cet Islam et les souvenirs de notre adolescence. En réalité, à peine était-il dans l'avion que je commençais à gribouiller. Momo parlait tout seul. Je n'avais qu'à écouter tout ce qu'il me dictait. Une semaine plus tard, j'appelais Bruno Abraham Kremer au téléphone. - J'ai fait le texte que je t'avais promis. - Ah, oui… tu as commencé ? - Non, j'ai fini. Où es-tu ? - A Paris. Dans la rue. - J'ai envie de te le lire. Y a-t il un banc près de toi où tu pourrais t'asseoir ? - Non. Mais il y a le bord du trottoir. Voilà, j'ai les pieds dans le caniveau : je t'écoute. Et je lui lus d'une traite les aventures de Momo et de Monsieur Ibrahim. De temps en temps, pour m'encourager, il riait. Parfois, je ne l'entendais plus. - Tu es toujours là ? Tu m'entends encore ? - Je pleure… A la fin, je conclus la conversation en lui disant que s'il voulait dire ce texte sur scène, je le lui offrais. Immédiatement, je songeais à autre chose et me plongeais dans une nouvelle écriture. Pour moi, l'affaire était close. Texte de cœur écrit par cœur, Monsieur Ibrahim demeurait dans une sphère intime, je ne songeais pas vraiment à donner, sinon éventuellement au théâtre, une destinée publique à ce texte. On ne me laissa pas faire. Mes proches, mes amis, mon éditeur, tout le monde s'enthousiasma pour ce texte. Loin de me faire plaisir, ça m'agaçait un peu tant les compliments me paraissaient exagérés : pourquoi s'excitent-ils sur ces pages qui ne m'ont rien demandé alors que d'autres m'ont fait transpirer tant d'heures ? Comme tout être humain, j'aime ce qui m'a coûté, ce qui a exigé des efforts car j'y gagne l'estime de moi-même. J'avais tort. La sueur n'est pas l'indice du talent. Le naturel vaut souvent mieux que force labeur, l'artiste doit admettre que certaines choses lui soient faciles : voilà ce que m'a appris le destin de Monsieur Ibrahim. Qui sont Momo et Monsieur Ibrahim ? Deux êtres auxquels personne ne prête attention. Momo, enfant solitaire, n'a plus qu'un père qui mérite à peine ce nom tant son état dépressif l'empêche de prendre soin de son fils, de l'éduquer, de l'instruire, de lui transmettre l'envie de vivre et ses principes. Quant à Monsieur Ibrahim, on lui demande juste de rendre la monnaie correctement. Ces deux êtres vont modifier leurs vies en se regardant. Cette rencontre va les enrichir comme jamais. On a beaucoup glosé sur le fait que l'enfant est juif et l'épicier musulman. On a raison. C'est très intentionnel de ma part. Par là, j'ai à la fois voulu témoigner et provoquer. Témoigner car dans de nombreux lieux de la terre - des capitales européennes, des ports, des villes américaines, des villages du Maghreb - il y a une cohabitation harmonieuse d'êtres ayant des origines différentes, des religions différentes. A Paris, dans la rue Bleue où se passe cette histoire, une rue que j'ai habitée et qui n'est définitivement pas bleue, résidaient une franche majorité de juifs, quelques chrétiens et des musulmans. Ces citadins partageaient non seulement la rue, mais le quotidien, la joie de vivre, les ennuis, la conversation... Des amitiés ou des sympathies se nouaient entre gens qui venaient d'un peu partout, soit géographiquement, soit spirituellement. Dans ce quartier populaire sous Montmartre, j'avais le sentiment de vivre dans un lieu riche et foisonnant, où les cultures se rencontraient, s'intéressaient les unes aux autres, plaisantaient de leurs différences, comme par exemple le vieux médecin juif qui expliquait à l'épicier musulman qu'il ne fêterait le Ramadan que s'il vivait en Suède, là où il fait nuit dès trois heures de l'après midi. Or l'actualité journaliste ne se fait l'écho qui de ce qui ne va pas, jamais de ce qui fonctionne bien. Ainsi réduit-elle de façon pernicieuse le rapport juif-arabe au conflit israëlo-palestinien, négligeant les plages d'entente et de cohabitation pacifique, accréditant l'idée d'une opposition irrémédiable. Sans nier le tragique du conflit, il ne faut cependant pas confondre le véritable bruit du monde avec une partie du monde, ni avec le fracas journalistique et politique. Il me semblait important de raconter une histoire heureuse de fraternité. Un de mes plus grandes fierté fut de découvrir que, par exemple, en Israël, les partisans de la paix, arabes, chrétiens et juifs, se servent de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran pour tenter de propager leurs espoir, le faisant jouer dans le même théâtre en alternance, un soir dans sa version arabe, un soir dans sa version hébreu… Ma provocation fut de donner une image positive de l'Islam au moment où les terroristes défiguraient cette foi en se livrant à des actes immondes. Si actuellement l'islamisme insulte l'Islam, si l'islamisme infecte la planète, il nous faut d'urgence distinguer l'Islam et l'islamisme, arracher de nos coeurs cette peur irrationnelle de l'Islam et empêcher que l'on confonde une religion dont la sagesse millénaire guide des millions d'hommes avec la grimace excessive et mortifère de certains agitateurs. Les histoires ont leur rôle à jouer dans notre vie intellectuelle, même les petites histoires qui présentent de petits personnages. L'amour qui unit Monsieur Ibrahim et Moïse, parce qu'il advient simplement dans des êtres de chair et de sang dont les sentiments nous sont proches, abolit notre peur de l'autre, cette peur de ce qui ne nous ressemble pas. Monsieur Ibrahim apprend des choses essentielles à Momo : sourire, converser, ne pas trop bouger, regarder les femmes avec les yeux du cœur, pas ceux de la concupiscence. Il l'emmène dans un univers plus contemplatif et lui fait même accepter l'idée de la mort. Tout cela, Monsieur Ibrahim l'a appris de son Coran. Il aurait pu l'apprendre ailleurs mais lui l'a appris de son Coran. " Je sais ce qu'il y a dans mon Coran " dit-il sans cesse. Lorsqu'il récupérera son vieil exemplaire, Momo découvrira ce qu'il y avait dans le Coran de Monsieur Ibrahim : des fleurs séchées. Son Coran, c'est autant le texte que ce que Monsieur Ibrahim y a lui-même déposé, sa vie, sa façon de lire, son interprétation. La spiritualité ne consiste pas à répéter mécaniquement les phrases à la lettre, mais à en saisir le sens, à en comprendre l'esprit, les nuances, la portée… La spiritualité vraie ne vaut que par un mélange d'obéissance et de liberté. Voici donc enfin l'explication qu'on me demande toujours, l'explication de ce mystérieux titre, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran. Belgique, Bruxelles, 16 novembre 2004 Eric-Emmanuel Schmitt


Ce Texte est tiré du site web de l’écrivain, http://www.eric-emmanuel-schmitt.com/
lisez attentivement les Commentaires personnels de l’auteur sur son récit. Ensuite, répondez aux questions.

1) Explique le sens de “La sueur n’est pas l’indice du talent”.
2) Quelle este l’intention de l’auteur en faisant que Momo soit juif et M. Ibrahim soit musulman?
3) Quelle est la différence dont parle l’auteur entre l’Islam et L’islamisme?
4) Que veut dire “actuellement l’islamisme insulte l’Islam?
5) Selon l’auteur, quelle este l’explication du titre?
6) Pense-tu que le roman est autobiographique? Pourquoi?

Réflexions sur le récit. Répondez à ces questions par écrit:

1) D’après vous, pourquoi le père a inventé le personaje de Popol?
2) Quelle est votre avis au sujet du comportement du pére de Momo? Croyez-vous qu’il lui laisse un bon bagage pours a vie aulte?
3) À votre avis, que serait devenu Momo s’il n’avait pas rencontré M. Ibrahim?
4) M. Ibrahim et Momo sont très different. D’après voys, est-ce possible l’amitié entre un juif et un musulman? Et entre une vieille personne et un adolescent? Pourquoi?
5) M. Ibahim est un modèle, un guide, un miroir où se regarder et un père affectueux pour Momo. Pensez-vous qu’il est essentiel de trouver et de suivre un adulte-guide pendant l’enfance et l’adolescence? Pourquoi?

dimanche 27 avril 2008

Commerce équitable




Commerce équitable : l'âge de raison
LE MONDE 2 | 25.04.08 | 11h19

ingt ans après la création du label Max Havelaar, le commerce équitable, dont la 8e Quinzaine se tient en France du 26 avril au 11 mai, a décollé. Mais comment préserver les grands principes, rémunération, conditions de travail, développement durable, tout en attirant de nouveaux consommateurs ?

Commençons par un détour au Mexique, à Ixtepec, chez les paysans de la coopérative Uciri. Ces Indiens zapotèques vivent dans les montagnes du sud de l'Etat d'Oaxaca, à quelques dizaines de kilomètres du Chiapas, dans des conditions d'une extrême rudesse. Ils ont constitué, il y a un peu moins de trente ans, avec l'aide d'un missionnaire néerlandais, Frans van der Hoff, un projet collectif agricole qui préfigure le système international Max Havelaar. La 8e quinzaine du commerce équitable, organisée du 26 avril au 11 mai dans toute la France, est l'occasion d'évaluer les succès et les défis du secteur.

Ces paysans montrent volontiers leur hangar, la nouvelle route, un camion qui permet d'effectuer les tournées de collecte de l'arabica, le bus scolaire qui évite aux enfants de marcher quatre heures pour rejoindre l'école, le hall du conseil, les ordinateurs, les étiquettes sur les sacs de café… Bref, tout ce qu'ils ont réussi à construire et à financer.

Aujourd'hui, Uciri pourrait presque voler de ses propres ailes. La coopérative écoule une part de plus en plus importante de ses récoltes sur le marché conventionnel. Une autre coopérative brésilienne, Coagrosol, spécialisée dans les jus de fruits biologiques, partage cette " maturité ". Cela fait deux projets arrivés à l'âge adulte, sur les 632 soutenus cette année par l'organisation non gouvernementale Fairtrade Labelling Organizations (FLO), qui gère le label Fairtrade Max Havelaar.

L'idée d'un commerce plus juste a germé après l'appel " Le commerce, pas la charité ! " lancé en 1964 à la tribune de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). En 1969, le premier magasin est apparu aux Pays-Bas. En 1974, une boutique Artisans du monde a ouvert en France.

Le label Max Havelaar, nouveau système marchand alternatif de grande envergure, a été développé en 1988 par Frans van der Hoff et un ex-membre de l'ONG Solidaridad, Nico Roozen. Les deux hommes cherchaient à garantir des conditions de rémunération et de travail décentes aux petits producteurs pauvres et isolés, en favorisant le développement autonome et durable.

Depuis vingt ans, les règles perdurent : un prix d'achat supérieur aux cours mondiaux (afin de couvrir les coûts de production) ; une prime au développement (destinée à financer des équipements collectifs) ; l'organisation en coopérative (pour encourager la mise en place d'un système démocratique) ; le préfinancement des récoltes (afin de lutter contre le surendettement) ; et l'instauration de relations commerciales au long cours (qui évitent la spéculation).

Aujourd'hui, le succès commercial est réel pour le café, le produit historique du secteur, mais aussi pour la banane, qui est désormais dépassée par les fibres de coton (une filière mise en place en Afrique de l'Ouest en 2005). Selon TNS Worldpanel, qui mesure les achats réels d'un panel représentatif de 13 000 foyers, 22,5 % des ménages français ont acheté des produits labellisés Max Havelaar en 2007, pour un budget annuel moyen de 16 euros. Le logo bleu et vert sur fond noir figure sur plus de 80 % des produits vendus en commerce équitable dans le monde. Ce système bénéficie à 1,4 million de familles du Sud.

Le commerce équitable est devenu un business : 1,6 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2007 (+ 42 % par rapport à 2006), selon FLO International, dont 200 millions d'euros en France. Entre 2005 et 2007, le nombre total de foyers français consommateurs de produits équitables a progressé de 1,6 million, selon TNS. Et ce n'est pas fini. Une étude publiée en février à Londres par Datamonitor estime que " la sensibilité croissante des consommateurs aux achats éthiques " va faire décoller le marché. " Le consumérisme éthique va devenir une priorité, a confié l'auteur de l'étude, Nick Beevors, au site FoodProductionDaily.com. Les consommateurs vont choisir des marques qui se différencient activement, de façon transparente et crédible. " Les gammes s'étendent, la grande distribution cherche à élargir son offre, ou convertit ses approvisionnements. En Grande-Bretagne, Marks & Spencer a passé en 2007 toute son offre de café et de thé en équitable, suivi par Sainsbury's, pour les bananes et tout son thé.

NOUVEAUX DÉSÉQUILIBRES

Désormais, l'association FLO, installée aux Pays-Bas, s'organise comme une entreprise. Son nouveau patron en France, Joaquin Muñoz, un ancien consultant du cabinet Mars & co, parle " optimisation " des débouchés, gestion des " packagings ", développement des dosettes pour le café. Depuis janvier, la filiale FLO-Cert, qui garantit la fiabilité du système auprès des consommateurs, est certifiée ISO 65, ce qui atteste la transparence et l'indépendance de ses contrôles.

Si les bénéfices sur le terrain sont tangibles, de nouveaux déséquilibres menacent aussi. " On est très soucieux de l'orientation politique du label, explique Tristan Lecomte, le patron de l'entreprise Alter Eco, qui a introduit en France des gammes complètes dans les grandes surfaces. Nous préférerions que FLO renforce l'existant, accompagne mieux les coopératives les plus fragiles. " Vingt-cinq personnes sont chargées de l'assistance sur le terrain chez FLO. C'est peu.

Voilà le chantier du label Fairtrade Max Havelaar : placer des garde-fous afin de protéger les filières capables de produire les produits les plus demandés, mais aussi aller jusqu'au bout de la vision politique initiale, en imaginant la route qui permettra à ceux qui sont prêts de basculer en douceur dans le système " classique ". A ce jour, cette question très polémique n'est pas évoquée dans le Livre blanc qui fixe la stratégie pour les années à venir.


Florence Amalou

A voir

Exposition "Visages du commerce équitable" par les photographes de l'agence Vu'.

A la galerie Vu' (2, rue Jules-Cousin, Paris-4e) du 30 avril au 10 mai ;

à la Fnac des Halles (Paris-1er) du 30 avril au 21 mai ;

à la galerie Cosmopolis (18, rue Scribe, Nantes) du 28 avril au 3 mai.




Participer

Le 4e Forum national du commerce équitable à la Cité des sciences (Paris-19e), les 25 et 26 avril. Renseignements : www.forumequitable.org





On lit le livre et puis on répond à ce QCM

  1. La première phrase du livre est:

a) À onze ans, j´ai cassé ma tirelire et je suis allé voir les putes. b) À onze ans, j´ai cassé mon cochon et je suis allé voir les filles. c) À onze ans, j´ai cassé mon cochon et je suis allé voir les putes.

  1. Le cochon, ici, veut dire :

a) Un porc. b) Une tirelire. c) Une peluche.

  1. Le père de Momo est :

a) Professeur. b) Avocat c) Juge

  1. A la maison, Momo fait tout sauf :

a) Cuisiner b) Faire les commissions c) Faire le ménage d) Regarder la tele.

  1. A l´épicerie, il n´achète que :

a) Des produits d´entretie b) Des boites de conserve. c) Des fruits et des légumes.

  1. Monsieur Ibrahim est :

a) Catholique. b) Musulman c) Juif

  1. Momo et son père sont :

a) Catholiques. b) Musulmans c) Juifs

  1. La famille du père de Momo est morte pendant la 2ème guerre mondiale :

a) Sur le front. b) Dans un bombardement. c) Dans un camp de concentration.

  1. Monsieur Ibrahim est (2 réponses) :

a) Célibataire b) Marié c) Séparé d) Divorcé e) Veuf

  1. La mère de Momo est partie après sa naissance :

a) Seule avec Popol b) Avec un autre homme. c) Avec Popol et un autre homme.

  1. Arabe, d´après M.Ibrahim, ça veut dire :

a) Ouvert de huit heures a minuit et le dimanche b) Ouvert le dimanche et les jours feries. c) Ouvert 24 heures sur 24

  1. Pour Momo, Brigitte Bardot ressemble à (2 réponses) :

a) Une chatte b) Une pute de la rue Bleue c) Sa mère.

  1. Quand M. Ibrahim dit a Momo ¨Il faut bien que je me rembourse toutes les boites que tu me chouraves¨, il veut dire que :

a) Momo vole les boites et M.Ibrahim ne le sait pas. b) Momo vole les boites et M.Ibrahim le sait. c) Momo doit rembourser les boites qu´il a volées.

  1. En appliquant la théorie du sourire de M.Ibrahim, Momo obtient tout sauf une chose :

a) Une passe avec la grande Noire qui accepte de monter avec lui b) Plus de crème de marron a la cantine du collège. c) Une embrassade de son père. d) Le pardon du prof de sport quand il a oublie ses chaussures de tennis.

  1. Quand Momo sourit a se déchirer la bouche, son père croit qu´il a fait ¨une connerie¨, c´est a dire :

a) Il a fait une grosse bêtise b) Il a fait une fugue c) Il a fait le clown.

  1. Les musulmans pratiquants :

a) Ne mangent pas de porc mais boivent de l´alcool b) Mangent du porc mais ne boivent pas d´alcool c) Ne prennent ni l´un ni l´autre.

  1. Le soufisme est :

a) Une maladie b) Un monastère ou dansent les moines derviches c) Un courant mystique de l´Islam.

  1. D´après M.Ibrahim, quand on veut apprendre quelque chose :

a) On prend un livre b) On prend le Coran c) On ne prend pas de livre, on parle a quelqu´un.

19. Quand la Police vient chez Momo, il pense :

a) ¨Ca y est, j´ai trop menti, ils vont m´arrêter¨ b) ¨Mon père, il s´est jeté sous un train¨ c) Il ne pense rien, il est trop déprimé

20.Momo demande a Monsieur Ibrahim de l´adopter :

a) Après le départ de son père b) Après le suicide de son père et avant la visite de sa mère. c) Après le suicide de son père et après la visite de sa mère.

lundi 21 avril 2008

M. Ibrahim et les fleurs du Coran

Celui-ci est le premier d'une série de post avec des activités tirées du livre "M. Ibrahim et les fleurs du Coran. Relato y adaptación cinematográfica. Comunidad de Madrid. Consejería de Educación. 2007" (p 175-176)

Après avoir vu le film et lu le livre, il vous sera très facile de trouver le mot qui correspond à la définition:
Casher, le tekké, L'islam, le croyant, un athée, un prophète, un ascète, le mysticisme, la foi, l'Église orthodoxe, le jeûne, un derviche, le Soufisme, le shabbat, le carême.

  1. Doctrine mystique de l'Islam.
  2. Religieux musulman appartenant à une confrérie, en Perse, Turquie, Syrie. Pour prier, il danse.
  3. Se dit d´un aliment dont la consommation est autorisée par la loi mosaïque (juive).
  4. Période de quarante-six tours dábstinence et de privation entre le Mardi gras (dernier jour de Carnaval, avanti le mercredi des Cendres) et le jour de Pâques, pendant laquelle l´Eglise Catholique prescrivait le jeûne et la prière.
  5. Pratique religieuse qui consiste Dans l´abstention de toute nourriture.
  6. Personne ayant une foi religieuse.
  7. Couvent ou monastère des derviches.
  8. Croyance en une religión. Le fait de croire à un principe par une adhesión profonde de l´esprit et du coeur qui emporte la certitude.
  9. Ensemble des croyances et des pratiques se donnant pour objet une union intime de l´homme et de la divinité
  10. Personne qui prétend révéler des vérités cachées au nom d´un dieu dont elle se dit inspirée
  11. Personne qui ne croit pas en Dieu, nie l´existence de toute divinité.
  12. Se dit des Églises chrétiennes des rites d´Orient (l´Église grecque et l´Église russe) séparées de Rome au XI siècle.
  13. Religion dont les cinq piliers sont: Profession de foi en un Dieu unique appelé Allah. La prière. Le jeûne. La dîme. Le pèlerinage à La Mecque ou Médine
  14. Personne qui s´impose une vie austère, pleine de privations, de mortificaciones et d´exercices de pénitence.
  15. Repos que les juifs doivent Observer (du vendredi au coucher du soleil au samedi au coucher du soleil), jour de joie et de recueillement consagré au culte divin.

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Trouvez le mot pour ces définitions:

  1. Doctrine mystique de l'Islam.
  2. Religieux musulman appartenant à une confrérie, en Perse, Turquie, Syrie. Pour prier, il danse.
  3. Se dit d´un aliment dont la consommation est autorisée par la loi mosaïque (juive).
  4. Période de quarante-six tours dábstinence et de privation entre le Mardi gras (dernier jour de Carnaval, avanti le mercredi des Cendres) et le jour de Pâques, pendant laquelle l´Eglise Catholique prescrivait le jeûne et la prière.
  5. Pratique religieuse qui consiste Dans l´abstention de toute nourriture.
  6. Personne ayant une foi religieuse.
  7. Couvent ou monastère des derviches.
  8. Croyance en une religión. Le fait de croire à un principe par une adhesión profonde de l´esprit et du coeur qui emporte la certitude.
  9. Ensemble des croyances et des pratiques se donnant pour objet une union intime de l´homme et de la divinité
  10. Personne qui prétend révéler des vérités cachées au nom d´un dieu dont elle se dit inspirée
  11. Personne qui ne croit pas en Dieu, nie l´existence de toute divinité.
  12. Se dit des Églises chrétiennes des rites d´Orient (l´Église grecque et l´Église russe) séparées de Rome au XI siècle.
  13. Religion dont les cinq piliers sont: Profession de foi en un Dieu unique appelé Allah. La prière. Le jeûne. La dîme. Le pèlerinage à La Mecque ou Médine
  14. Personne qui s´impose une vie austère, pleine de privations, de mortificaciones et d´exercices de pénitence.
  15. Repos que les juifs doivent Observer (du vendredi au coucher du soleil au samedi au coucher du soleil), jour de joie et de recueillement consagré au culte divin.

dimanche 20 avril 2008

Référence Bibliographique

Pérez, M.V; Le Toulouzan, M; Bize, V; Cuesta, C; Asensio, M: "Programación didáctica de Francés para Bachillerato. Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran. Relato y adaptación cinematográfica. B.O.C.M. Madrid 2007."

lundi 14 avril 2008

Moteurs de recherche en français

http://www.google.fr/
http://www.nomade.fr/
http://www.yahoo.fr/
http://fr.altavista.com/
http://www.excite.fr/
http://www.doucefrance.com/rubriques/recherche.html
http://www.wanadoo.fr/
Voici quelques liens qui peuvent vous être utiles.

Moteurs de recherche.
http://www.google.fr/
http://www.nomade.fr/
http://www.yahoo.fr/
http://fr.altavista.com/
http://www.excite.fr/
http://www.doucefrance.com/rubriques/recherche.html
http://www.wanadoo.fr/

Pédagogie du français.
http://www.fle.fr/
Página de l'XTECdedicada al profesorado de francés
http://www.swarthmore.edu/Humanities/clicnet/fle.html
Centre National de Documentation Pédagogique.
Ministère de l'Éducation.
http://www.bonjourdefrance.com
http://www.lexiquefle.free.fr/
http://www.eduscol.education.fr
http://yo.mundivia.es/jcnieto
http://www.educnet.education.fr
http://www.educlic.education.fr
http://www.educasource.education.fr
www.bonjourdefrance.com
http://platea.pntic.mec.es/~cvera/index.html
http://www.swarthmore.edu/Humanities/clicnet/fle.html

Grammaire.
http://www.orthogram.com
http://grammaire.reverso.net
http://www.prof2000.pt/users/esjmlima/grafran/GUI_GRU-A.HTM
http://www.synapse-fr.com/grammaire/GTM_0.htm
http://home.ican.net/~galandor/grammair.htm
http://www.polarfle.com
http://platea.pntic.mec.es/~cvera/ressources/recurfr28.htm
http://www.prof2000.pt/users/esjmlima/grafran/GUI_GRU-A.HTM
Connectigramme
Le Devoir conjugal
Le conjugueur
Verb Conjugation
French Online Grammar (Niveau 1)
Exercices interactifs de grammaire en ligne (Jürgen Wagner)
Le weboscope - Cliquez sur grammaire - par sujet grammatical
Ciel - Centre International d´Etude des Langues - Testez vos connaissances!
Vocabulaire illustré en français
Schumann´s foreign language tests: deutsch-französische Wortschatzübungen
Grammaire descriptive, théorique, plans, synthèses et schémas
Cours de phonétique
Les dictées de Pivot
Accord, méthode de français avec des exercices autocorrectifs sur Internet - Niveau 1 et 2
Introduction à la linguistique française
Les pages du FLE - grammaire

Phonétique.
http://phonetique.free.fr/

Dictionnaires.
http://www.granddictionnaire.com/btml/fra/r_motclef/index1024_1.asp
http://www.momes.net/dictionnaire/
http://atilf.inalf.fr/dendien/scripts/tlfiv4/showps.exe?p=combi.htm;java=no;
www.francophonie.hachette-livre.fr
TV5-Dictionnaire de la langue française, dictionnaire des synonymes et conjugaisons
Dictionnaire des synonymes
Dictionnaire de Pons/Klett en ligne
French-German On-line Dictionary - German-French On-line Dictionary
Service de traduction automatique de textes
Le Quid
Le dictionnaire universel francophone Hachette en ligne
Lexique des termes littéraires
Trésor de la langue française
Grand dictionnaire terminologique
Cyberdico ou l'argot tel qu'on l'jacte...
Orthonet - Dictionnaire et correcteur d'orthographe
Améliorez votre orthographe
Mille faux amis en français
Glossaire du cinéma
Liste des dictionnaires virtuels

Culture.
www.culture.gouv.fr/culture/int/index.html
www.diplomatie.fr/culture/france
www.bnf.fr
Renseignements pratiques sur la culture, le tourisme et l´actualité en France
http://galica.bnf.fr
www.ambafrance.org
http://ambafrance-ca.org/francais/scie_edu_cult/explorateur.htm Canada
http://www.portail.culture.fr/sdx/pic/culture/int/rubrique.xsp?id=c318
http://www.rmn.fr/ Réunion des musées nationaux

Radio.
http://www.radiosfrancophones.org/index.php
http://www.nrj.fr
http://www.rfi.fr
http://www.nostalgie.fr
http://www.comfm.com/
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-inter01/direct/
http://radio-canada.ca/radio/
Accent 4
Radio FG
Radio Campus Lille
SKYROCK 102.8
RTL
RTL2
Radio France Outre-Mer (RFO)
Europe 2 (94.3 FM)
Fun Radio
NRJ
NRJ La Réunion
Radio Caraibes International
FRANCE INFO
RADIO ICS

Musique.
http://www.paroles.net
www.cite-musique.fr
www.liensutiles.org/musique.htm
http://www.musiqueclassique.fr
http://www.georges-brassens.com
http://www.natasha-stpier.com

Tourisme.
www.intermusees.com
www.french-fantasy.simplenet.com/regions/france.html
www.cybevasion.com
www.environnement.gouv.fr/actua/cominfos/dosdir/DIRNP/parcnat.htm
www.vins-gastronomie.com
www.futuroscope.com
www.paris-touristoffice.com

Sports.
http://www.jeunesse-sports.gouv.fr
http://absoluteff.free.fr
http://www.basketfrance.com
http://www.fft.fr/rolandgarros/fr/


Échanges, projets, forums.
France-Mail-Forum
Recherche de partenaires en Europe
Tandem-Server Trier und Bochum
E-Mail-Projekte - St. Olaf-Liste
Recherche de correspondants pour un projet par mél
Le cyber-échange: Recherche de classes
Forum de discussion ZUM
Beispiele für Internetprojekte aus dem Französischunterricht
Schulweb
ADEAF
Deutscher Bildungsserver
NRW-Schulen ans Netz
ZUM-Zentrale für Unterrichtsmedien im Internet
VDF-Vereinigung der Französischlehrer
Romanistische Institute in Deutschland
Académies
Ecoles francophones
Sections bilingues en France et en Allemagne
Mômes - Forum de discussion
Offres de stages, renseignements sur les études, le travail, etc
Correspondance électronique en classe de langue: pourquoi
Projet-Mél

Créez votre forum, livre de visites, chat ou blog.
Dreambook
Melodysoft
Blogg
Ya.com

B. «ÇA POURRAIT ÊTRE UTILE»

* Débutant
La date et le climat.
S'orienter dans une ville.
Communication.
Échanges.
Les tâches ménagères.

** Faux-débutant
Le collège Jules Ferry.
Projets.
La rentrée.
Moana habitait en Polynésie Française.
Les rencontres amoureuses.
Les relations familiales.
Des vacances originales.

*** Avancé
Le cimetière marin de Sète
Vous trouverez l'enregistrement correspondant à ce sujet en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Farid chante Victor Hugo
Vous trouverez l'enregistrement correspondant aux activités proposées dans ce dossier en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
L'invention de l'aspirine.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant aux activités proposées dans ce dossier en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Les Foulées du Gois.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant à ce sujet en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Véronique Paudevigne, sommelière.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant à ce sujet en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Le « nez » de Chanel.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant à ce sujet en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Captation d'eau douce en Méditerranée.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant à ce sujet en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Sports de glisse et handicapés.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant à ce sujet en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Joseph, peintre de génie ou phénomène de mode.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant à ce sujet en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Expositions Vuillard, Gauguin et Botticelli à Paris.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant à ce sujet en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Centre de vaccination de Lyon.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant à ce sujet en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Démonstration de basket de Tony Parker.
ous trouverez l'enregistrement correspondant aux activités proposées dans ce dossier en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
La mode des nouveaux pains à l'ancienne.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant aux activités proposées dans ce dossier en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.
Philippe Plisson, photographe de la mer.
Vous trouverez l'enregistrement correspondant à ce sujet en cliquant sur le personnage de René. Si vous souhaitez lire la transcription de cet enregistrement, cliquez ici.